Prochain atelier de motricité libre aux Clouzeaux le lundi matin : 8 octobre 2018

Cet atelier est réservé exclusivement aux bébés de la naissance et avant l’acquisition du 4 pattes (pas de matériel de motricité pour ceux qui se déplacent).

C’est un temps d’échange, d’observation avec vos bébés. On parlera de motricité libre, de vos influences, de vos peurs, de vos questions.
Vous pouvez dés à présent vous inscrire ici.
L’atelier a lieu à la salle petite enfance des Clouzeaux
N’hésitez pas à vous inscrire sur la liste d’attente en cas de désistement de certaines personnes.
– le tarif de l’atelier est de 4€ pour les adhérents et 7€ pour les non adhérents.
– chaque enfant doit être accompagné d’un adulte.
– pour ceux qui souhaiteraient adhérer à l’association (5€) ou renouveler leur adhésion (elle est valable du 1er septembre 2018 au 31 décembre 2018) vous pouvez remplir la fiche disponible sur le site ou au moment de l’atelier.

A bientôt

La motricité libre c’est quoi ?
La liberté motrice consiste à laisser libre cours à tous les mouvements spontanés de l’enfant, sans lui enseigner quelque mouvement que ce soit.

C’est Emmi Pikler, pédiatre hongroise, qui a démontré que le développement moteur de l’enfant s’acquiert naturellement, et que les différentes positions inhérentes à ce développement apparaissent dans un ordre chronologique précis, lorsqu’on le laisse se mouvoir librement.

Les interventions des adultes pour placer l’enfant dans ces positions sont inutiles, puisqu’il porte en lui un « programme » moteur qui va lui permettre de passer d’une étape à une autre sans heurts et sans difficultés majeures, de sa propre initiative.

Les bienfaits de la motricité libre ont été constatés par tous ceux qui l’ont expérimenté. Une grande aisance corporelle , de la prudence, le « sentiments de compétence » que les enfants, libres de leurs mouvements, peuvent développer, sont autant de qualités indispensables pour se construire.
La motricité libre s’accompagne, c’est-à-dire qu’on ne laisse pas l’enfant « se débrouiller », ou « se développer tout seul ». L’adulte, par sa présence attentive et attentionnée à l’égard de l’enfant, par le regard qu’il va poser sur les efforts de ce dernier, va porter et soutenir l’enfant dans ses progressions, sans pour autant intervenir dans les différentes étapes.

Similar Posts

Comments are closed.